[accueil] [histoire de la maquette] [documentation] [analyses] [forum] [news & expos] [ webmestre ] [aerostories ] [liens]

>sommaire précédent<

Pour agrandir les images, cliquez dessus !

PLANET MODELS 1/72 Horten VII

PLANET MODELS 1/72 Horten VII [2005]

Ce drôle d'oiseau, construit essentiellement en bois et qui fut le précurseur d'essai du fameux Horten 229, n'était destiné à être utilisé que comme appareil d'entraînement.
Le fabricant Tchèque, habitué aux prototypes et autres projets allemands, nous propose aujourd'hui ce modèle tout en résine d'allure très simple avec le corps principal monobloc dans lequel viennent s'encastrer les accessoires du poste de pilotage, du curieux train d'atterrissage à 4 roues ainsi que les 2 hélices bipales situées en arrière de l'aile. 2 exemplaires thermoformés sont fournis pour la longue verrière centrale et la planche de décalque, très simple aussi, ne propose que les insignes de nationalité à appliquer aux endroits habituels
Au niveau de la décoration, la simplicité reste de mise là aussi et correspond bien aux photos les plus connues de la machine réelle, à savoir vert foncé RLM 71 dessus (Humbrol 116) et bleu clair RLM 76 dessous (Humbrol 175).

Les hélices peuvent être noir mat ou vert noir RLM 70 (Humbrol 91).

L'avion étant constitué en majeure partie de bois, un éventuel érraillage léger en brun clair Humbrol 63 au pinceau fin est possible notamment en bords d'attaque de l'aile.

                                                                                             
Conclusion :

Un modèle aux formes originales à conseiller plutôt aux maquettistes expérimentés, habitués à la résine et aux amateurs d'oiseaux rares.


Remerciements à TMA, importateur de Planet Models pour le kit présenté ici.

© Thibaud Ducret / Modelstories 2005

Si le montage général reste relativement simple, il faudra veiller toutefois à bien nettoyer chacune des pièces de toute trace de moulage avant de démarrer l'assemblage.
Attention aussi pour dégrapper les pièces délicatement sans risque de casse.

Pour le cockpit biplace, on peut se contenter d'ajouter seulement les harnais (Bande cache adhésive Tamiya) peints en brun cuir, la teinte intérieure étant gris vert RLM 02 et la planche de bord simulée en décalque ou trompe l'œil à la peinture. Le sommet de la plaque dorsale du pilote doit être supprimée car trop haute pour le collage de la verrière.

Les 2 carénages des radiateurs sous chaque aile nécessitent un masticage et un ponçage conséquents afin d'épouser correctement l'alignement du fuseau complet.
Le train d'atterrissage avec la double roue avant demeure dans la simplicité ; en revanche, il faut prévoir d'ajouter un axe (baguette Plastruct) à insérer dans chaque roue principale pour une meilleure fixation dans leurs fourches respectives.
Les 2 petites hélices, équipées de leurs génératrices coniques, doivent être copieusement affinées pour s'encastrer ensuite à l'arrière des fuseaux moteurs.

Le plastique de la verrière est assez dur à découper et une lame neuve de scalpel s'avère nécessaire à manipuler avec prudence. Sa fixation au fuselage s'effectuera obligatoirement à la colle blanche ou au Clearfix