L’OUVRE-BOITE

Cette rubrique , comme son nom l’indique, a pour but d’accueillir des analyses brèves « à l’ouverture de la boite » de modèles qui pourront (ou pas) faire l’objet d’un montage détaillé dans ces pages  au chapitre « analyses »

[accueil] [histoire de la maquette] [documentation] [analyses] [forum] [news & expos] [ webmestre ] [aerostories ] [liens]

>sommaire précédent<

Glencoe 02204 1/32 Pirates [2010]

 

La série de films « les pirates des caraïbes » a généré quelques rééditions de modèles à thème flibuste et cette boite ne fait pas exception. La boite contient 16 figurines sur 7 poses différentes. La sculpture est correcte et les trognes bien patibulaires… A noter que toutes les poses ne sont pas « en combat » et en particulier une figurine paraît être prévue pour être placée dans les agrès.

 

Un thème qui change un peu des soldats habituels et devrait ouvrir des horizons aux amateurs.

 

With all best thanks to Glencoe for the review kit.

JCC

Sharkit 1/72 Sukhoi Projekt Shkval-1 [2010]

 

Inspiré probablement par l’excellent ouvrage de Tony Buttler et Yefim Gordon « Soviet secret projects Fighters since 1945 », Sharkit a réalisé un beau kit en résine du projet de tail-sitter de l’OKB Sukhoi. L’appareil lui même est constitué de 15 pièces en résine, une verrière thermoformée (en double exemplaire) et les grappes de rampes du X-13 de Mach2 (en injecté). Il y a un peu de bavures à enlever sur les ailes mais pas de bulle et globalement le moulage est de bonne qualité et la gravure, quoique limitée est fine. L’ensemble devrait s’assembler sans beaucoup de difficulté.

Il restera à fournir les décalques car sur ce coup-là Sharkit n’en fournit pas. Ce ne devrait pas être trop difficile à trouver des étoiles rouges !

Le modèle correspond bien au plan de l’ouvrage précité quoique manquent les extrémités d’ailes (à l’extérieur des nacelles)… mais comme elles ne sont pas présentes sur la maquette de bureau illustrée dans le même ouvrage il est d’en faire un gros reproche à Sharkit !

 

Un modèle très original et qui devrait tenir une place de choix dans toute collection de VTOL.

 

Remerciements à Sharkit pour le modèle présenté ici.   JCC

Hasegawa 10676 1/200 Space Shuttle Orbiter & Hubble space telescope [2010]

 

Cette boite de production limitée reprend les grappes classiques de l’orbiter Hasegawa et de deux nouvelles grappes portant 17 pièces formant le télescope Hubble et l’équipement associé dans la soute. La gravure du télescope est fine, l’intérieur détaillé mais certains détails externes et antennes sont un peu lourds pour l’échelle ce qui était inévitable. L’usage de photodécoupe paraît presque obligatoire pour un bon rendu sur ce genre de modèle.

Comme on peut le constater Hasegawa fournit les panneaux solaires en décalques, solution traditionnelle et approximative mais pratique ! 3 décorations sont proposées pour l’Orbiter : Discovery, Atlantis et Endeavour ...mais pas Columbia (STS-109) mais le rapport entre chaque orbiter et le télescope n’est pas indiqué !

En conclusion : un modèle intéressant et pas trop encombrant  vu l’échelle!  JCC

Atlantis Model CoAMC-3001 1/12 Zorro [2010]

 

Il s’agit ici de la reprise d’un kit de pedigree Aurora et inspiré (officieusement je pense) par la série Disney de 1957 starring Guy Williams..

La pose donnée à la figurine correspond à l’image emblématique du personnage. La figurine de Zorro lui-même est bien détaillée en 21 pièces, 9 autres pièces constituant le harnachement du cheval Tornado.L’ensemble est bien sculpté mais le vrai challenge pour le maquettiste tiendra dans la peinture puisque tout est à peindre en noir du chapeau de Zorro à la queue de Tornado!

Il est à noter que la série de télévision étant en noir et blanc il est conseillé de peindre le socle dans des teintes grises.

 

Le personnage étant bien connu dans le monde entier, ce kit devrait être un succès auprès des maquettistes.

Il est à noter que l’illustrateur du boxart Mort Kunstler est crédité comme tel sur la boite. Une bonne pratique qui devrait être généralisée!

 

With all best thanks to Atlantis Models Co and Andrew Yanchus for supplying the review kit.  JCC

Atlantis Models Co AMC-2001 1/12 the White Stallion [2010]

 

Si l’Étalon Noir est bien connu, l’étalon blanc paraît avoir été une création d’Aurora, firme qui créa ce moule

Edité dans la collection « Wild Nature » (Nature Sauvage) il s’agit en fait du même moule de cheval cabré déjà utilisé pour Zorro mais cette fois-ci moulé en blanc (et naturellement sans selle ni harnachement).

Il est d’ailleurs intéressant de comparer les deux car on s’aperçoit que le moulage en blanc mets bien mieux en lumière la belle sculpture de l’animal, notamment au niveau de la crinière!

Pour les amoureux des chevaux!  JCC

With all best thanks to Atlantis Models Co and Andrew Yanchus for supplying the review kit.

Modelex ref 80324 1/72 SAAB Draken [2009?]

 

Depuis longtemps je cherchais a réaliser un SAAB Draken Reco. Je me suis penché sur les kits existants me permettant de faire ce montage .


Seul en son temps Heller avait proposé, comme à son habitude à l’époque, et c’était une démarche peu courante y compris chez les « Grands » fabricants, une boite permettant de réaliser 3 versions ; un chasseur monoplace, un biplace et une version reconnaissance .Seulement voilà, le moule du Draken faisait partie de la série ayant pris la route de l’Atlantique Sud à la fin des années 80.Si dans les bourses d’échanges on peut encore trouver, en cherchant bien, des éditions originales Heller de la plupart de ces maquettes en exil, point de Draken.

 

Il faut se rendre en Argentine pour trouver des rééditions de ce modèle sous la marque MODELEX. C’est effectivement ce fabricant qui possède désormais cette série de moules. Tous les modèles ne sont pas couramment disponibles ; est ce du à l’état d’usure des moules ?

En ce qui concerne notre Draken, on retrouve dans un boîtage dont le box art est inspiré de l’original Heller, les mêmes grappes, ainsi qu’une notice réduite à la photocopieuse et assez succincte, accompagnée de décalcomanies dont on oubliera l’existence. Il n’y a pas non plus de vues des différentes décorations proposées et la pose de ces décalques est, de ce fait, des plus aléatoires. Les codes proposés sur la planche de décalques sont mêmes différents de ceux des profils figurant sur les côtés de boite….

Il reste donc à puiser dans sa documentation afin de trouver la version que l’on choisira de monter et de décorer.

Les décalques pour le Draken  dans les versions reco et biplace sont très rares et il faudra faire appel à des planches génériques telles celles de Euro Decals et éventuellement les compléter par des productions maison. Maestro Models propose une planche dédiée à des décorations danoises spéciales dont un biplace, mais pas de déco opérationnelle.

 

Les grappes sont moulées dans un plastique vert bouteille qui ne met pas en valeur les différentes pièces et rend difficile l’appréciation de l’état de surface .Rien n’est changé. En fait il semblerait que le fabricant ait décider d’user les moules « jusqu’à la corde ». Si l’on retrouve l’aspect légèrement sablé des productions Heller de cette époque, on constate certains petits défauts de surface qui doivent être dus à des chocs ( poinçon ?)au cours  de leur manipulation. La logique semble donc être production au moindre coût, et sans maintenance. Une inspection approfondie s’impose donc avant d’attaquer le montage .

 

Les bords des demi fuselages supérieur et inférieur portent à croire qu’ils ont subi des contraintes lors du démoulage ( éclaircissement de la teinte du plastique). Les parties extérieures des ailes sont constellées de retassures sur leur face supérieure. Il faudra donc prévoir un masticage intégral et ensuite une rectification par ponçage. La dérive est peut être la pièce massive qui appelle le moins de reproches. Les petites pièces sont celles qui présentent le meilleur aspect. Les pièces transparentes accusent leur âge et il sera très difficile de leur rendre leur  limpidité.

 

Des quelques boites achetées en Argentine, ce Draken, qui était à l’origine de ma démarche, semble être le moule, encore en service, qui est le plus abîmé. Je ne parle pas du Gloster Gladiator , qui doit être arrivé à un point d’usure qui ne permet plus son exploitation.

 

En résumé, cette maquette demandera beaucoup de travail pour la rendre acceptable. La réédition par Revell du Draken Hasegawa met celui ci, chez certains revendeurs, à un prix intéressant. Reste à faire le calcul de la solution la plus économique : utiliser les pièces des versions Reco et Biplace pour les greffer sur la base Revell , ou bien choisir les transkits Maestro en résine. Il semble, cependant que cette marque ne propose pas de conversion biplace au 1/72 alors qu’elle est disponible au 1/48. Ceci est assez paradoxal puisque Hasegawa propose un Draken biplace au 1/48 et non au 1/72. Allez donc y comprendre quelque chose…

Si le prix de départ Argentine est très intéressant (autour de 7 Euros), il ne faut pas oublier le port et les frais afférents au transfert de devises ( eh oui, pas de Paypal ni autre paiement en ligne) Globalement ; il faut compter 40% de frais par rapport au prix rendu.

Cette maquette est donc plus un produit pour les nostalgiques des productions Heller disparues que pour un monteur attiré par la qualité des productions actuelles.

 

Reste le fait que la chasse à ces  moules, un temps crus disparus, fut une expérience des plus prenantes. Ceci, aussi, fait partie de la passion maquettiste.

BN

Modelex  Ref : 251 1/72   Mig 19 "Farmer" [2009?]

 

Nouveau fabricant venu d'Argentine et apparemment spécialisé dans le remboitage d'anciens moules Heller que l'on croyait à jamais disparus, ce Mig 19 refait surface aujourd'hui et fera sans nul doute bondir les puristes désormais adeptes des standards actuels de la belle gravure en creux. Ceci dit, et après examen des pièces principales avec des plans au 1/72, le constat n'est franchement pas si catastrophique que "les légendes urbaines" ont bien voulu nous le faire croire. D'autant plus que cet appareil n'a jamais vraiment passionné les fabricants jusqu'à présent (à part KP au 1/72, pas mauvais non plus).

 

Le bilan :

 

- Longueur fuselage : bonne.

- léger manque de largeur au sommet arrière de le dérive (rectifiable avec carte plastique).

- Verrière correcte malgré son épaisseur assez "blindée" (des substituts en thermoformé existent).

- Manque de largeur de matière sur la corde de bord de fuite du volet interne de voilure (rectifiable en carte plastique).

- Extrémités des empennages un peu trop longues (rectifiables par ponçage ou retrait de matière sur les embouts) - bonne corde générale.

- Tuyères arrière correctes.

- Carénage interne d'entrée d'air nasale trop fine (difficilement récupérable).

- Pièces secondaires assez basiques (trains et intérieur cockpit) mais facilement remplaçables par accessoires divers multi matériaux ou travail de Scratch).

- Rivetage de surface pas mauvais mais à atténuer à la paille de fer.

- Planche de décalques (1 seule déco russe) bonne à jeter à la poubelle (les décos "exotiques" ne manquent pas sur ce sujet en planches individuelles).

 

Donc en conclusion, une réédition intéressante pour le "vrai maquettisme traditionnel".

AB

© Modelstories 2011