L’OUVRE-BOITE

Cette rubrique , comme son nom l’indique, a pour but d’accueillir des analyses brèves « à l’ouverture de la boite » de modèles qui pourront (ou pas) faire l’objet d’un montage détaillé dans ces pages  au chapitre « analyses »

[accueil] [histoire de la maquette] [documentation] [analyses] [forum] [news & expos] [ webmestre ] [aerostories ] [liens]

>sommaire précédent<

Heller  - Ref : 81030 1/400ème  Jeanne d'Arc - "Dernière campagne".{2010]

.

La reprise chez Heller semble cette fois en bonne voie et le fabricant en profite pour rééditer ses moules mythiques avec des boites spéciales "upgradées" à l'aide de photodécoupe et de résine.

C'est ici le cas avec la Jeanne d'Arc, notre porte hélicoptères aux années de service bien remplies et désormais "à la retraite". Cette boite, estampillée "Marine Nationale", prévoit justement l'ultime version du navire avec des ajouts multi-matériaux de pièces accompagnant les grappes d'origine en injecté classique. Rappelons au passage que la maquette comportait déjà à l'époque de sa sortie initiale un bon niveau de détails.

Les pièces en photodécoupe sont prévues pour remplacer tous les gardes corps des ponts, les encorbellements du mât principal, les hélices sous l'arrière de la coque, le radar et les diverses échelles d'accès... à plier minutieusement avec précaution. Le petit sachet de pièces en résine est fourni pour rééquiper quelques projecteurs, télépointeurs et autres

équipements divers et variés de la passerelle principale sans oublier 2 Gazelles et 1 Puma, au demeurant très bien moulés, pour remplacer les anciens Super Frelons d'origine.

Une planche de décalques contient les curieux marquages décalés du pont d'envol, une chainette en métal présente pour agrémenter les ancres du bateau (toujours exclusive dans les maquettes navales Heller !) et un feuillet imprimé pour les divers fanions de communication. Une nouvelle notice bien fournie a également bénéficié d'un "relookage" en tenant compte des nouvelles pièces numérotées et des indications assez précises de peinture.

 

En bref, une heureuse réédition pour redécouvrir l'unique modèle existant de

notre "Jeanne nationale" !.

 

Remerciements à Heller pour ce modèle.

 

 

© Alain Bernhard / modelstories 2011

Hasegawa 1/72 Sukhoi Su-33 Flanker-D [2011]

 

Ce kit est bien moulé avec le découpage fréquent sur les appareils modernes « dessus/dessous » intégrant ailes et fuselage. Le rendu de surface est beau pour un avion manifestement très lisse mais avec quelques tôles proéminentes mais d’une grande finesse.

Le cockpit est bien détaillé en 9 pièces et la solution de la planche de bord en décalques acceptable pour l’échelle. Il peut être mis en valeur en présentant la verrière (superbe) en position ouverte.

Les écopes additionnelles sous les manches à air des réacteurs (cloisonnées) peuvent être présentées ouvertes ou fermées, par contre en ce cas les pétales de tuyères ne devraient-ils pas être ouverts ou fermés aussi?

Le grand aérofrein dorsal peut être présenté ouvert ou fermé.

Les trains d’atterrissage sont finement détaillés… mais les logements de train un peu vides (mais la doc est-elle importante sur ce point ?)

Enfin l’armement doit représenter au moins 1/3 des pièces de ce modèle, on ne pourra pas taxer Hasegawa d’avarice sur ce point !! Il en restera pour la boite à rabiot !

 

Deux options de décorations caractérisées par des gros insignes de queue sont proposées.

 

En conclusion : belle bête et belle maquette !

 

Remerciements à MHD pour la fourniture du kit présenté ici.

Armourfast 99024 1/72 Panther Ausf G [2011]

Bien des années après son Jagdpanther, Armoufast nous propose un modèle snap du Panther Ausf G.

Ce modèle est honnêtement détaillé (à rajouter : lot de bord, bord de cuve de caisse sur la paroi arrière, MG) et avec un train de roulement suffisamment réaliste (sauf la face des chenilles qui gagnera à être « embourbé ») (on notera en particulier le bon rendu du « sagging » que d’autres Panther en snap ont si magistralement raté!)est parfait pour ceux qui désirent produire des Panther en nombre… wargamers ou amateurs de conversion qui désirent ne pas passer leurs soirées à assembler des trains de roulement.

Le kit, comme d’habitude chez ce fabricant n’inclut pas de décalques mais ce ne devrait pas vraiment être une difficulté pour les amateurs de se procurer des petites croix dans leur boite à rabiot.

A noter : comme toujours vous avez DEUX kits complets dans chaque boite !

 

Conclusion : simplifié sans être simpliste un modèle utile !

 

Remerciements à MHD pour la fourniture du kit présenté ici.

Pegasus 1/72 Panzer 38(t) [2011]

Si le kit Armourfast illustré ci-dessus présente quelque simplification due à son montage à encliqueter, celui de Pegasus ne montre aucune trace de simplification une fois assemblé. Ceci grâce à une conception particulièrement étudiée avec en particulier les flasques externes du barbotin et de la roue tendeuse. Par ailleurs quelques pièces additionnelles judicieusement choisies accroissent dramatiquement le relief de la maquette terminée. Pegasus nous propose même l’option entre tourelleau ouvert ou fermé !

Du coup on en arrive vite à la conclusion : cette maquette « a tout d’une grande » sans en avoir les embêtements de l’assemblage du train de roulement. Et compte tenu du nombre de TNHP exportés avec des variantes de tourelles et de moteurs, ce kit est le bonheur du scratcheur fan de versions obscures ! D’autant qu’il y a deux maquettes dans la boite !

Excellent . Chaque nouveau modèle Pegasus semble marquer un progrès dans la finition … please go on boys !

 

Remerciements à MHD pour la fourniture du kit présenté ici

Revell 04672 1/72 Junkers Ju 88 A-4[2011]

 

Vous savez, ici à Modelstories, nous n’apprécions pas trop qu’on revienne dix fois sur le même sujet… et le Junkers Ju 88 a déjà été visité par pas mal de monde au 1/72 : Airfix (beurk), Frog (double beurk), Italeri (OK), Hasegawa (hum), même Revell y est déjà allé une fois ! Pourtant ici nous devons nous incliner devant le résultat :

· Beau rendu de surface (gravure en creux ET en relief montrant que le concepteur a étudié l’appareil et n’a pas juste transféré bêtement un plan à coup de burin –ok de nos jours le burin est assisté par ordinateur mais çà ne change rien au débat, la gravure en creux, appliquée bêtement est aussi peu réaliste que les rivets tendance à râpe à fromage de nos aïeux!)

· Cockpit en 29 pièces (non compris l’armement)

· Logements de train détaillés y compris au niveau de la roulette de queue (il ne manque que le circuit de freinage)

· Choix de bombes

· Verrières extra-transparentes

· Volets et gouvernes rapportés

· Deux options de décoration et plein de marquages techniques

 

Par contre nous n’avons guère apprécié les bouts d’ailes rapportés et le cockpit en module séparé qui laisse présager à la fois, un futur kit de Ju 188 et des problèmes d’ajustement lors du montage de la présente maquette.

 

Une fois de plus Revell marque en grand coup en s’attaquant avec brio à un classique du 1/72. D’où notre enthousiasme d’autant plus grand que nos réticences étaient importantes à l’annonce « d’encore un » Ju 88 !

 

Félicitations

 

 Remerciements à Revell pour la fourniture du kit présenté ici

Academy 18135 1/72 « bateau tortue » coréen [2011]

 

Dans sa gamme éducative, Academy nous propose cette réplique d’un « bateau tortue » du XVIe siècle. Le gimmick ici est un système de panneau solaire pour assurer la propulsion du modèle dans la piscine. S’agissant avant tout d’un modèle éducatif, aucune échelle n’est indiquée, mais comme le Osprey New Vanguard 63 « Fighting Ships of the Far East(2) » par Stephen Turnbull nous indique que les « bateaux tortues » (« p’anokson » en VO) existaient en différentes dimensions standardisées : 15 m, 18m, 21m , le kit Academy est proche du 15m. Ce dimensionnement est à rapprocher du fait que le nombre de rames devrait être 6 ou 8 et qu’ici il n’est que de 5 ce qui limite pour le modèle le plus petit.

 

Certaines reconstructions modernes montrent un banc de nage blindé en surplomb par rapport à la coque mais cela est discuté. De même si la plupart de ces p’anokson avaient des mâts, ce n’est pas une caractéristique que l’on retrouve sur toutes les illustrations (ici je soupçonne que ce soit juste pour permettre d’installer le système de panneau solaire que les mats n’ont pas été reproduits).

 

Par contre bravo à Academy pour la reproduction du blindage avec le petit aiguillon central pour décourager l’abordage.

 

Même avec le panneau solaire anachronique on a une reproduction fidèle d’un navire coréen de l’époque… et que personne d’autre n’a reproduit jusqu’à présent. Bravo donc à Academy !

 

Remerciements à MHD pour la fourniture du kit présenté ici

Academy 94LV18136 1/48 Char de Léonard de Vinci [2011]

 

Academy, comme Italeri et Revell a sa gamme de modèles inspirés des machines de Léonard de Vinci. Ici nous avons le char que nous estimons, sur la base de roues de 1m de diamètre être à une échelle proche du 1/48...et donc compatible avec les chars Aurora, Tamiya, Italeri etc…

 

Le modèle est motorisé ce qui se traduit par un petit levier à l’arrière que l’on pourra faire disparaître pour plus de réalisme. De même les canons devront être percés. Moyennant ces quelques améliorations, nous aurons là une bonne reproduction de l’engin imaginé par Léonard… ah ! Prévoyez quand même une trappe d’accès pour l’équipage, Léonard ne l’a pas dessinée...et Academy n’a osé s’écarter du dessin du grand homme !

 

Un modèle original qui ajoutera une touche antique à toute collection de blindés.

 

Remerciements à MHD pour la fourniture du kit présenté ici

© Modelstories 2011